10 févr. 2016

Les Délices Français : la box pour les français à l’étranger

biscuits michel et augustin cassoulet la belle chaurienne cookies la mere poulard

Lorsque Claudia m’a proposé de tester la box Les Délices français en avant-première, je n’ai pas hésité parce que française à l’étranger, je suis encore pour quelques mois. Cette box est idéale pour les gourmets en manque de produits français. A intervalle régulier, vous recevez grâce à un système d’abonnement, une boîte composée de 5 à 7 spécialités régionales. 
Les enfants se sont empressés de déballer notre paquet cadeau. Et dedans il y avait... Les petits beurre au Comté et au poivre noir de Michel et Augustin. Idéal à l’heure de l’apéro. Une terrine de pintade aux raisins de la Belle Chaurienne. Parfait avec une tartine de pain grillé et un petit verre de blanc le dimanche soir. Le cassoulet au canard et haricots lingot de la même marque. Le plat de saison à déguster légèrement gratiné avec un verre de Madiran. Une boite de cookies de la Mère Poulard à glisser dans la boîte à gouter de Bretzel Jr. Et pour le dessert, la gourmandise poire-chocolat de chez Favols. Une cuillerée dans un yaourt nature ou... ma nouvelle recette à suivre dans le prochain billet. Bonne journée et viel Spaβ !

Mon grain de sel
Le site en ligne ouvrira très bientôt mais vous pouvez déjà consulter la page Facebook.

Mémo en V.O. : spécialité - die Spezialität

Vous voulez recevoir la Newsletter Bretzel & Café Crème par mail? Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran.

8 févr. 2016

Mohnschmarrn : La recette du Kaiserschmarren au pavot

kaiserschmarrn pavot compote pommes
Aujourd’hui une recette sucrée pour célébrer Mardi Gras et les vacances de Carnaval à Munich. Vacances de février, journées au ski et Kaiserschmarrn pour faire le plein d’énergie. Vous le savez déjà, Cocobello est un grand fan de pavot. Alors pour changer du Kaiserschmarrn traditionnel, j’ai opté pour une recette de Mohnschmarren.

C'est quoi le Kaiserschmarren?

C’est une pâte à crêpe à laquelle on incorpore des blancs montés en neige, ce qui donne à l’arrivée une crêpe épaisse et soufflée, découpée en morceaux et légèrement caramélisée. Le Kaiserschmarrn est une recette typique en Autriche et en Bavière natürlich. 

On le mange quand le Kaiserschmarren?

Le Kaiserschmarrn est un repas sucré au même titre que le Germknödel ou les Mohnschupfnudeln (super facile à prononcer). Les français qui arrivent en Allemagne ont du mal à comprendre qu’il s’agisse du plat principal. Mais quand tu as ça sur l’estomac, tu es calé jusqu’au diner. La crêpe de l’empereur est servie à la cantine de Bretzel Jr en plat principal avec de la compote de pommes. Mais vous pourrez aussi le commander comme dessert à partager le midi dans une Hütte en haut des pistes ou en faire votre goûter. 

La recette du Kaiserschmarrn au pavot pour 4 personnes

4 oeufs
250 ml de lait
150 g de farine
30 g de graines de pavot moulues
1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel
2 c.s de sucre
2 c.s de beurre
sucre glace

Mélangez la farine, le pavot et le sucre vanillé. Séparez les blancs des jaunes. Fouettez les jaunes avec le lait. Incorporez progressivement au mélanger sec jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez une pincée de sel aux blancs et montez-les en neige ferme. Incorporez délicatement à la pâte. Faites fondre le beurre dans une grande poêle. Versez la pâte et laissez cuire à température moyenne. Lorsque le dessous est doré, retournez la crêpe. Laissez cuire quelques minutes avant de la couper grossièrement en morceaux à l’aide de deux spatules. Saupoudrez de sucre, laissez caraméliser puis servez aussitôt en saupoudrant de sucre glace. A déguster avec une compote de pommes ou de prunes.
Bonne journée et viel Spaβ !

Mon grain de sel
Avec cette recette, je participe au défi cuisine du mois de février «Que la montagne est bonne!»

Mémo en V.O. : vacances de Carnaval - die Faschingsferien

Vous voulez recevoir la Newsletter Bretzel & Café Crème par mail? Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran.

4 févr. 2016

Recette de l'assiette vegan à la Tushita

assiette riz tofu carotte salade poireau

Etre zen, manger bio aussi, parfois veggie et même vegan from time to time. Aujourd’hui, je vous propose une petite visite chez Tushita à Munich et une grande leçon de zénitude...


La cuisine vegan de la maison de thé Tushita

Je suis une grande fan de leur cuisine. Leur petit déjeuner santé, leur plat du jour complet, riche en légumes et en vitamines à l’heure du déjeuner, leur vitrine de pâtisseries, non vraiment, tout me plait. Tout... sauf le service parfois. Quand tu vas là-bas, il faut  te préparer à vivre slow. Sé-ré-ni-té est le maitre-mot. Solidement ancrés dans l’instant présent et formés à rester zen en toutes circonstances, ils respectent à la lettre la règle de la pleine conscience. Quand ils préparent un thé, une limonade ou une addition, ils ne font que ça et ils sont concentrééééés, ils vivent pleinement le moment. 1,10, 20... peu importe le nombre de clients présents.

Moi zen chez Tushita

Ce jour-là, 15 bonnes minutes après mon arrivée, la serveuse sort de sa torpeur de son état de pleine conscience. Miracle, elle me voit et m’apporte la carte. Enfin la carte des thés, parce que pour manger, c’est plat unique alors évidemment, le choix est rapide... et cela laisse à penser que le service le sera aussi. Par sécurité, je choisis la version à emporter. Je paye au comptoir et j’attends. Plutôt du genre speed impatiente, je me dis que c’est le moment idéal pour prendre une leçon de zénitude et cheminer vers le lâcher-prise. Installée sur mon petit tabouret, je cherche une position apaisante pour tenter de trouver l’harmonie et la paix intérieure. Je vais observer la serveuse et en prendre de la graine. Je suis zen. Non, je ne dégaine pas mon portable toutes les 30 secondes pour le consulter. Je suis zen. Tiens, et si je m’essayais à méditer en attendant. Je suis ici et maintenant... Et j'ai faim. Non c’est pas possible. Allez, il faut que je nourrisse mon âme à défaut de nourrir mon corps. Je vais me concentrer sur ma respiration, c’est facile ça. J’inspire, j’expire, j’inspire... Tiens, la serveuse revient avec un bol à la main. C’est mon plat! Ah non, elle a la bouche pleine, c’est son plat à elle! Et je peux vous dire qu’elle le déguste, bouchée par bouchée, en pleine conscience. Chaque geste est empli de sens, la cuillère portée à la bouche. Je dois me réjouir du bonheur des autres. Elle se régale donc je suis heureuse pour elle. Je vais la fixer en envoyant des ondes positives et en récitant un mantra « mon plat, mon plat, je veux mon plat» Ah, elle me voit la regarder. Elle a dû sentir la bonté dans mon regard, mon esprit rempli de bienveillance. Elle me fait signe, le vôtre, c’est pour bientôt... ça arrive. Je craque, je sors mon portable. 25 minutes que je suis là, je crève de chaud avec mon manteau. Je ne suis plus zen du tout et j’ai super faim. Et quand j’ai faim, faut pas m’énerver. Enfin ma box arrive. Dans un sac en papier siouplait et Namasté. Moi zen? tu parles! Ce jour là, j’ai décidé de faire Tushita chez moi. 

Pour une assiette vegan à la Tushita

Disposez au centre d’une assiette creuse ou d’un bol une portion de riz cuit à la vapeur. Répartissez les légumes et accompagnements autour. Ce jour-là, il y avait :
des poireaux cuits vapeur assaisonnés d’huile de noix et de moutarde
des carottes râpées au jus d’orange
de la salade verte avec une vinaigrette aux fines herbes
des courgettes et des aubergines rôties au four avec une sauce sésame
et du tofu fumé coupé en dés revenu à la poêle 
Bien évidemment, vous pourrez varier à l’envie les légumes, vinaigrettes et assaisonnements en fonction de votre inspiration et des saisons.
Belle journée pleine de zénitude et viel Spaβ !

Mon grain de sel
La photo est moche mais je voulais garder un souvenir de cette assiette colorée et variée, grâce à laquelle Bretzel Jr a découvert à son grand étonnement qu’il aimait les poireaux vinaigrette!

Mémo en V.O. : service - die Bedienung

Vous voulez recevoir la Newsletter Bretzel & Café Crème par mail? 

Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran.

1 févr. 2016

Krapfen : le beignet de Carnaval en Allemagne

beignet confiture framboise creme patissiere
Aujourd’hui, c'est mon anniversaire. Alors ce soir, au dessert, une pyramide de beignets surmontée d’une bougie comme gâteau d'anniversaire.

Le Krapfen : une tradition gourmande

Boule de Berlin, Krapfen, beignet fourré ou encore Berliner, dans tous les cas, il s’agit d’une boule de pâte à beignet frite dans l’huile. Impossible de louper ces Krapfen qui fleurissent dans toutes les pâtisseries allemandes et autrichiennes en cette période de Carnaval. Période festive qui se clôturera en beauté à Munich cette année le mardi 9 février, jour de Mardi Gras.

Les pâtissiers sont très créatifs pour les parfums

A la carte cette année... Le Krapfen Sacher, crème au chocolat noir et confiture d’abricot, le Krapfen Forêt noire, crème chantilly, kirsch et confiture de cerise, le Krapfen Germknödel, mousse de prune et sauce vanille, le Krapfen Advokaat, crème vanille et liqueur d’oeuf...

Les Krapfen préférés de la famille Bretzel

Le beignet préféré de Cocobello (qui en mange gobe 2 ou 3 d’affilée), c’est le classique fourré à la confiture d’abricot et saupoudré de sucre glace. Pour Lillifee, le beignet fourré au Nutella (hum ché bon cha). Et pour moi cette année, le Himburger Krapfen by Rischart, un beignet garni de crème vanille et de confiture de framboise. Du léger quoi...
Bonne journée et viel Spaβ !

Mon grain de sel
Si vous voulez vous lancer, je vous proposer la recette des boules de Berlin fourrées à la crème pâtissière de Christophe Felder trouvée chez Amela.

Mémo en V.O. : confiture de framboise - die Himbeermarmelade

Vous voulez recevoir la Newsletter Bretzel & Café Crème par mail? Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran.

27 janv. 2016

Basboussa : gâteau oriental à la fleur d’oranger pour ensoleiller l’hiver

plat gratin blanc gâteau semoule amandes

Une chouette aventure, 3 jours à Paris sur le salon Playtime pour le compte de la marque nyani. Le déplacement était soigneusement organisé, le réseau des copines en action, les enfants bien briefés. Mais ça, c’était sans compter la grève bien suivie par les profs au lycée français de Munich hier! Pas d’école, déjeuner au Burger King, une vraie fête pour certains. Bretzel Jr est prêt à me voir partir plus souvent... En tous cas, un grand merci aux amies pour le back up!
A nouveau à Munich avec des envies de chaleur au coeur de l’hiver, j'ai craqué pour une recette de gâteau oriental, repérée sur le blog de Nanou il y a quelques temps déjà. La Basboussa est un succulent gâteau de semoule imbibé de sirop aromatisé à la fleur d’oranger. Voici la recette de ce délice sucré à servir accompagné d’une salade d’oranges. J’espère que cela ensoleillera votre journée. Viel Spaβ !

Pour le gâteau
250 g semoule fine
50 g amandes en poudre
1 pincée de sel
1 sachet de levure chimique
1 oeuf
35 g de sucre
1 pot yaourt nature
5 cl huile
amandes effilées pour la déco

Pour le sirop
1 tasse 1/2 d’eau
2 tasses de sucre
2 c.s de jus d’orange
2 c.s d’eau de fleur d’oranger

Préchauffez votre four therm.7 (210°). Mélangez la semoule de blé avec les amandes en poudre. Ajoutez le sucre, le sel, la levure, le yaourt, l’oeuf et l’huile. Mélangez bien. Beurrez et farinez un moule à gratin. Versez la pâte et lissez. Découpez des parts à l’aide d’un couteau et disposez sur chacune des amandes effilées. Enfournez pour 25 minutes.
Dans une casserole, versez l’eau, le sucre, le jus d’orange et l’eau de fleur d’oranger. Portez à ébullition pendant 10 minutes. Sortez le gâteau du four. Versez le sirop sur le gâteau chaud et laissez refroidir.

Mon grain de sel
Et pour les adeptes de recettes ensoleillées, retrouvez sur le blog le cheesecake oriental.

Mémo en V.O. : grève - der Streik

Vous voulez recevoir la Newsletter Bretzel & Café Crème par mail? 
Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran.