14 nov. 2017

Lancement du nouveau site Bretzel & Café Crème



La grande nouvelle que j’ai le plaisir de vous annoncer chers lecteurs, c’est que mon nouveau site pro www.bretzeletcafecreme.com vient de voir le jour!

Déjà en activité, j’ai enfin pris le temps d’élaborer un site qui me ressemble et qui présente de manière simple les services que je propose à mes clients (principalement des TPE) dans les domaines de la communication et de l’organisation. 
Cela m’a pris du temps car ce site, c’est moi que l’ai fait de A à Z (textes, photos mais surtout il m’a fallu apprendre à dompter Wordpress…). Plutôt que de vous faire un grand discours, je vous invite à aller y faire un tour. N’hésitez pas à vous faire suivre autour de vous….

Quant au blog, ceux qui me suivent depuis le début le savent. Crée en 2007 pour rester en contact avec mes proches lors de notre installation à Munich en Allemagne, il est à l’origine de tous mes projets professionnels (Le Studio de Flo, Le Guide gourmand de Munich…). 
Depuis 10 ans, il m’a servi de carte de visite pour décrocher des missions en freelance. Des rencontres virtuelles ont débouché sur de belles amitiés. Ce blog a évolué au même rythme que moi et aujourd’hui, il a toujours sa raison d’être car il reste mon espace de jeu privilégié, un espace de liberté et de créativité jamais monétisé:)
J’ai profité des vacances d’automne pour le dépoussiérer et lui faire subir un petit relooking grâce à une nouvelle bannière. J’espère que celle-ci  vous plaira…

Bonne journée et surtout viel Spaβ !

Mon grain de sel
A propos du site, merci à Sabine qui m’a secouru lorsque j’avais des interrogations techniques et à Caroline qui m'a tiré le portrait.

Mémo en V.O. : communication digitale - 
die digitale Kommunikation

7 nov. 2017

Curry de légumes


Après deux longues semaines de congés pour les enfants, youpi c’est la rentrée! Je sais, je suis la seule à me réjouir dans cette maison. Mais les faits sont là. Dès lors que les Kinder retournent à l'école, le home office prend toute sa valeur. Le calme, la concentration et l'inspiration  reviennent frapper à ma porte.
Lillifee est rentrée rayonnante de son séjour au Canada. Et les garçons sont motivés : ils savent que dans 6 semaines, ils seront de nouveau en vacances!! 
Pour redémarrer du bon pied, je vous propose aujourd’hui une recette bien réconfortante. Un curry de légumes à servir au diner du soir en mode veggie avec du riz. Une recette piochée dans le livre Une Question d’équilibre de Mathilde Lacombe, co-fondatrice du site Birchbox. Un plat complet qui vous permettra de faire le plein de chaleur et de vitamines! Bonne journée et surtout viel Spaβ !

1 oignon
2 carottes
1 courgette
1 poivron rouge
50g de lentilles corail
1 boite de pulpe de tomates (240g)
1 brique de lait de coco 200ml
1 c.s de pâte de curry rouge
1 c.s d’huile d’olive
sel

Epluchez et émincez l’oignon. Coupez-le en dés. Faites revenir l’oignon avec l’huile d’olive dans une cocotte à feu moyen. Ajoutez la pâte de  curry et remuez. Epluchez et coupez la courgette et les carottes en petits morceaux. Epépinez le poivron rouge et coupez-le en dés. Ajoutez tous les légumes dans la cocotte et remuez. Ajoutez les lentilles corail, la pulpe de tomate et 500ml d’eau. Couvrez, laissez mijoter en remuant de temps en temps. Ajoutez le lait de coco, laissez à nouveau mijoter. L’avantage de ce plat, c’est qu’il est prêt quand vous êtes prêts… et pas le contraire!

Mon grain de sel
-Variante- Vous pouvez également y ajouter des dés de saumon frais en fin de cuisson. Et pour les adeptes, j’ai ressorti des archives ma recette de curry de poivrons.

Mémo en V.O. : le calme - die Ruhe

Vous voulez recevoir la Newsletter par mail? 
Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran.
Et retrouvez Bretzel & Café Crème sur Facebook et sur Instagram


2 nov. 2017

Tarte fine poire chocolat


Poire et chocolat : le combo parfait! Vous rappelez-vous de cette pub diffusée dans les années 80 et vantant les mérites d’un célèbre chocolat? Une pub archi-sensuelle où le chocolat dégoulinait lentement, très lentement sur une poire pochée. L'image de cette poire chocolatée ne m'a jamais quitté (comme quoi il y a des pubs qui marquent) et me fait toujours craquer. Mais je m’égare. Revenons à notre duo poire et chocolat avec une recette toute simple qui ravira les Kinder mais pas que... Cette recette de tarte fine poire chocolat, vous pourrez la tester pendant cette semaine de vacances ou bien le week end prochain. Qu'en dites-vous? 
Bonne journée et surtout viel Spaβ !

1 pâte feuilletée
5 poires
1/2 citron
2 c.s de poudre d’amandes
1 c.s de sucre cristal
50g de pépites de chocolat

Epluchez les poires et coupez-les en tranches. Recouvrez de jus de citron pour éviter qu’elles ne noircissent. Préchauffez le four à 200°. Etalez la pâte feuilletée sur une plaque ou dans un moule à tarte. Recouvrez la pâte de poudre d’amandes. Egouttez les poires et disposez-les sur la poudre d’amande. Saupoudrez de sucre avant de répartir les pépites de chocolat. Enfournez pour 30 minutes. Servez tiède accompagnée d’une boule de glace à la vanille. Bonne dégustation.

Mon grain de sel
Pour les adeptes du mix choco-poire, retrouvez ma recette complètement régressive de riz au lait poire-chocolat.

Mémo en V.O. : les années 80 - die achtziger Jahre

Vous voulez recevoir la Newsletter par mail? 
Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran. 
Et retrouvez Bretzel & Café Crème sur Facebook et sur Instagram

24 oct. 2017

L’actu Food - octobre 2017

En ce début de vacances d’automne (anciennement connues sous le nom de vacances de la Toussaint), mon tour d’horizon de l’actualité Food en France et en Allemagne. Que s’est-il passé en octobre?

Franco-allemand
Cette année, la France était l’invitée d’honneur de la Foire du Livre à Francfort. Pour l’occasion, un livre a été édité dans lequel sont livrés 30 points de vue sur les relations franco-allemandes. Et surprise, vous me retrouvez dedans!

Restaurant Le hide
Il a fallu qu’une amie munichoise vienne à Paris pour me faire découvrir Le hide, ce restaurant niché à deux pas de l’Etoile où officie un chef japonais. Au diner, terrine de foie gras maison, St Jacques parfaitement saisies et légumes croquants crus et cuits et pour finir une belle ile flottante. Pensez à réserver car l’établissement n’est pas très grand et souvent plein. Service très efficace!

Shopping gourmand
Quelques jours à Munich pour le boulot ce mois-ci m'ont permis d'aller shopper dans mon magasin préféré, le Kauhfof de Marienplatz. Tablettes chocolat-bretzel dégotées au rayon confiseries et bien appréciées par Bretzel Jr et ses amis lors de son anniversaire fêté à la maison.

Evénement
The Table Talk organisé par LaFourchette à Paris le 2 octobre dernier. Un cahier de tendances à destination des restaurateurs connectés. Recrutement, influenceur, place des femmes, e-reputation,… Des sujets divers et variés abordés dans la journée par une belle brochette d’experts du secteur food et du digital.

Food Culture
Le photographe américain Irving Penn (1917-2009) est connu pour ses photos de mode pour le magazine Vogue mais il est également célèbre pour ses portraits ou ses natures mortes. L’expo Photo Irving Penn au Grand Palais à Paris jusqu’au 29 janvier 2018. Nocturne tous les mercredis.

Paris, ville Lumière
J’avoue, je ne me lasse pas d’être une touriste dans ma propre ville…

Et un grand merci à vous de continuer à me suivre entre Munich et Paris. N’hésitez pas à liker, commenter et me faire part de vos adresses, bons plans et autres idées sur la France, l’Allemagne et ailleurs.
Excellente semaine à vous et surtout viel Spaβ !

Mon grain de sel
Nous nous retrouvons au mois de novembre pour de nouvelles aventures Food et franco-allemandes.

Mémo en V.O. : la fourchette - die Gabel

Vous voulez recevoir la Newsletter par mail? 
Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran. Et retrouvez Bretzel & Café Crème sur Facebook et sur Instagram

16 oct. 2017

5 recettes d’automne

A quelques jours des vacances d’automne, je dois bien avouer que je n’ai pas vu le temps passer. 

Lillifee s’apprête à s’envoler vers le Canada aux couleurs de l’été indien comme le chantait Jo Dassin.

A Munich où j’étais il y a quelques jours, les arbres ont pris des couleurs magnifiques aux tonalités flamboyantes. C’est un moment propice aux grandes balades en bord de lacs. Sur la route du retour, arrêt obligatoire pour acheter dans un champs ses cucurbitacées préférées. 

A Paris où je me rends chaque dimanche (aux aurores car je déteste faire la queue ) au marché de Grenelle, les étals regorgent de fruits et de légumes d’automne, voilà de quoi concocter d’appétissants menus de saison. 

Je vous propose justement 5 recettes d’automne qui ont fait leurs preuves. Des recettes du blog, testées et approuvées par la famille Bretzel. 
Bonne journée et surtout viel Spaβ !

Recette n°1

Recette n°2

Recette n°3

Recette n°4

Recette n°5

Mon grain de sel
Et pour le week end, un DIY (Do It Yourself) et une jolie déco qui rendra votre intérieur tout douillet.
Alors que les jours raccourcissent, cette saison automnale se prête parfaitement à l’installation de rituels. Chez nous par exemple, un film en V.0. (allemande ) regardé en famille le dimanche en fin de journée. La semaine dernière, ce fut Good Bye Lenin!

Mémo en V.O. : été indien - der Altweibersommer

Vous voulez recevoir la Newsletter par mail? 
Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran. Et retrouvez Bretzel & Café Crème sur Facebook et sur Instagram

12 oct. 2017

Portrait franco-allemand / Sabine Kambia


Diététicienne, coureuse de marathons, maman d’ados, blogueuse, Sabine a plusieurs cordes à son arc et le profil parfait pour être interviewée dans la rubrique franco-allemande de Bretzel & Café Crème. Allez, c’est parti…

Bonjour Sabine. D’où viens-tu en Allemagne ?
Sabine Kambia : Je suis née à Nuremberg en Franconie dans le Nord de la Bavière mais j’ai grandi à 20 minutes de là, dans le petit village de Wendelstein.

Comment es-tu arrivée en France ?
Sabine Kambia : J’ai appris le francais pendant 5 ans à l’école puis j’ai fait un échange scolaire à Laval mais la complexité de la langue me rebutait un peu. Au cours de mes études, je suis partie une année en Erasmus à Strasbourg. Là, je n’avais plus d’excuse. C’était dur mais il fallait que je m’y mette. Heureusement, j’ai rencontré par la même occasion celui qui est aujourd’hui mon mari, un français. L’apprentissage de la langue a tout de suite pris une autre dimension… Après mes études, je n’ai pas réfléchi longtemps. Il travaillait à Paris, j’y ai trouvé un poste et je me suis installée avec lui.

Ce qui t’a surpris en arrivant en France ?
Sabine Kambia : Les digicodes, les menus entrée-plat-dessert, payer chez le médecin avant de se faire rembourser, payer ses impôts l’année suivante, râler pour un rien. Et bien sûr, le côté melting pot de Paris (rappelons que je viens d’un petit village en Bavière J)

Pourquoi es-tu restée en France ?
Sabine Kambia : Parce que j’aime ce pays où il y a tout : montagne, mer, océan, verdure, villes. Et puis, on y mange bien.  Nous avons vécu 5 ans à Londres, une super expérience que je n’aurais voulu manquer pour rien au monde mais j’étais contente de « rentrer » en France. Mon mari est français et mes deux enfants, nés en Angleterre, vont à l’école à Paris. Des petits franco-allemands plutôt français qu’allemands d’ailleurs…

Quels sont tes premiers souvenirs en cuisine ?
Sabine Kambia : Il y en a tant… Les déjeuners après l’école chez ma grand-mère maternelle qui était cuisinière, les biscuits de Noël de mon grand-père paternel qui était boulanger-pâtissier, les soupes de myrtilles au lait et les Vanillekipferl de Maman, les cakes marbrés et aux noisettes de ma grand-mère, les buffets de gâteaux lors des fêtes familiales…

Quelle est la place de la cuisine dans ta vie?
Sabine Kambia : Fan de cuisine depuis que j’ai eu mes enfants, blogueuse food et adepte du bien-manger, j’ai décidé en 2010 de me réinventer professionnellement.
Souhaitant m’orienter dans le domaine médical avec l’envie d’aider les autres, j’ai cherché une formation à distance alliant Food et médecine et j’ai  entrepris un BTS Diététique. Mon objectif : rendre les recettes plus légères, les adapter pour leur donner un côté sain et se régaler avec des recettes gourmandes et équilibrées.

Quelles sont tes sources d’inspiration en cuisine ?
Sabine Kambia : J’ai beaucoup de livres de cuisine que je prends trop rarement le temps de feuilleter. Je suis abonnée à des magazines de cuisine. Je suis également des instagrammers et des blogueurs. Tout commence avec l’envie d’un ingrédient en particulier. Je trouve sur Internet ou dans mes livres plusieurs recettes qui pourraient faire l’affaire puis je fais du « freestyle cooking ». Ce que j’aime en fait, c’est prendre une recette… et puis ne pas la suivre du tout !

Quel es ton plat fétiche ?
Sabine Kambia : Lorsque je retourne chez mes parents en Allemagne, je fais une cure de bretzel, « Schäufala und Kloss », Bratklösse, saucisses de Nuremberg et choucroute. A Paris, je varie en fonction de mes envies… il y a peu, c’était le Bo Bun. En réalité, je n’ai pas un plat fétiche car j’adore tester de nouveaux plats et de nouveaux aliments. J’aime la nouveauté.

Une bonne adresse à Paris ?
Sabine Kambia : Une seule ? c’est compliqué, il y en a tellement ! Côté Asie avenue de Breteuil pour leur Bo Bun, La Truffière au Panthéon pour leur soufflé à la truffe blanche, Garance pour son raffinement. Ma cantine actuellement, c’est le bistrot de Maëlle et Augustin.

Quelle est ta german touch ?
Sabine Kambia : A vélo, je m’arrête aux feux rouges. Je continue à boire de l’Apfelschorle, j’ai des mélanges pour préparer du pain allemand dans mon placard de cuisine et du Klossteig au congélateur.

Quel est ton mot préféré en allemand ?
Sabine Kambia : « daheim » ou comme disent les bavarois « dahoam »… chez soi

Plutôt voiture ou vélo ?
Sabine Kambia : A Paris, je me déplace à vélo (vive le Velib !)… et à pied.

Plutôt bière ou vin ?
Sabine Kambia : Depuis que je m’entraine pour les courses et le marathon, je ne bois plus beaucoup d’alcool. En été, je prends parfois une bière ou un Radler bien frais. De temps en temps, je bois un verre de vin rouge, bien corsé et charpenté.

Quel est ton rythme en semaine ?
Sabine Kambia : Je fais du sport 3 à 5 fois par semaine, toujours dans la matinée. Le soir, je n’arrive pas à me motiver. Entrepreneur-mum, je jongle entre mes activités professionnelles et les ados. Je travaille depuis la maison, c’est parfois difficile de se concentrer mais au moins, je ne perds pas de temps dans les transports. Quand j’ai une baisse de motivation, je me mets aux fourneaux et je crée une nouvelle recette avant de reprendre le travail.

Quel est ton rythme le week end ?
Sabine Kambia : Du sport toujours et encore. J’ai souvent des levers matinaux pour accompagner mes fils aux matchs de rugby et aux compétitions d’athlétisme où il m’arrive d’intervenir comme juge. Sinon, je traine un peu, je lis et je prépare des gâteaux.

Es-tu connectée ?
Sabine Kambia : Jamais sans mon Smartphone… et totalement geek. Wordpress est mon terrain de jeu et j’adore bidouiller le code d’un site web. J’ai un site internet Food & Facts en français et en allemand avec blog intégré ainsi que des comptes sur les réseaux sociaux Instagram, Twitter et Facebook.

Un secret non avoué…mais avouable ?
Sabine Kambia : Mon péché mignon… les chips au vinaigre et du bon chocolat noir (c’est mon côté diététicienne-nutritionniste décomplexée…)

Quels sont tes projets, ton actualité ?
Sabine Kambia : Je lance une série d’ateliers sur la nutrition destinés aux particuliers. En parallèle, je continue à faire du conseil en nutrition pour les professionnels de l’alimentation : création de menus, communication nutritionnelle, formation,…

Et pour conclure ?
Sabine Kambia : Européenne avant tout, mon cœur reste allemand mais je pourrais vivre partout – tant qu’il y a à manger…